Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

SYME

Retour
Sylvie Morel Vailhen
Le 13 octobre 2018
Médiation en entreprise : l’éclairage de la psychodynamique du travail

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Médiation en entreprise : l’éclairage de la psychodynamique du travail

Quelle est votre pratique de la médiation en entreprise ?

Les demandes de médiation que je reçois émanent d’entreprises ou plus largement d’organisations appartenant à des secteurs d’activité très différents (services, industrie, chambres professionnelles, associations du secteur sanitaire et social…) et de taille très variable.

Je pratique des médiations tant interindividuelles (2 ou 3 participants) que collectives. Je propose également aux entreprises de mettre en place des dispositifs internes de médiation en associant les différents acteurs (notamment les représentants du personnel) afin que les salariés connaissent la médiation avant d’y avoir recours si le besoin s’en fait sentir.

Il est assez fréquent que les représentants du personnel et plus particulièrement le CHSCT/CSE soient associés ou à l’initiative de la demande. Je peux également intervenir dans un contexte qui a déjà pris une tournure procédurale avec des allégations de harcèlement moral et parfois des « enquêtes » menées en interne, et qui ont plutôt tendance à ancrer les positions et à polariser le conflit.

Lorsque la médiation est proposée dans un tel contexte, il y a tout un travail de pédagogie à faire tant avec les prescripteurs qu’avec les personnes concernées pour s’assurer que le cadre de la médiation, et particulièrement les principes du volontariat et de la confidentialité, répond à leurs attentes.

L’entreprise fait appel à un médiateur lorsqu’elle ne trouve plus de solution adéquate en interne et souvent après avoir identifié le besoin d’un intervenant externe, indépendant, neutre et impartial.

Pour autant, les entreprises et les médiés s’attendent souvent à ce que le médiateur donne un avis, des préconisations et en quelque sorte tranche le différend.

Il faut du temps (les entretiens individuels préparatoires sont souvent suivis d’un temps de réflexion et d’échanges avec le médiateur) pour que les personnes s’approprient l’esprit de la médiation et décident de s’engager dans ce processus de parole et d’échanges dans lequel elles sont invitées à trouver elles-mêmes des solutions à leurs difficultés.

Qu’est-ce que la psychodynamique du travail ?

La psychodynamique du travail a pour objet l’étude de l’organisation du travail et des relations entre plaisir et souffrance au travail.

Cette discipline part du constat qu’il y a toujours un écart entre le travail prescrit et le travail réel qui occasionne une souffrance ordinaire au travail et conduit les personnes à mobiliser leur intelligence dans l’action pour trouver les astuces et des ficelles destinées à combler cet écart.

Elle démontre ainsi que le travail est à la fois source de souffrance et de plaisir et qu’il est central pour la santé.

Par ailleurs, d’une façon schématique, on peut dire que certaines organisations du travail favorisent la coopération, la reconnaissance et donc la santé des personnes alors que d’autres organisations, moins bénéfiques, conduisent les individus et les collectifs de travail à développer des stratégies de défense et, parfois, lorsque ces stratégies ne suffisent plus, des pathologies.

Pourquoi vous-êtes vous formée à la psychodynamique du travail ?

Dans ma pratique de médiateur en entreprise, j’ai été amenée à entendre les médiés évoquer des sujets de préoccupations récurrents, alors que ces sujets sont théorisés par la psychodynamique du travail.

L’un d’eux est le besoin d’espaces dans lesquels on peut avoir des discussions sur le travail. Les réunions, parfois nombreuses, ont d’autres objets et ne permettent pas toujours ce type d’échange pourtant essentiel pour partager tant ce qui fonctionne que ce qui pose problème.

Les médiés expriment également souvent leur désarroi face à des consignes perçues comme peu claires, des ordres suivis de contre ordres, des pratiques divergentes tolérées au sein d’une même discipline entrainant parfois une perte du sens du travail.

S’énonce ainsi le besoin de mettre en place ou de clarifier des règles ou des procédures communes, qui soient reconnues par tous et puissent servir de référence pour désigner un travail de qualité et susciter la reconnaissance des pairs.

La psychodynamique du travail qui affirme la nécessité d’espaces de parole dédiés au travail permettant de fixer des règles de travail communes m’a permis de mieux percevoir et situer l’importance de ces besoins exprimés fréquemment en médiation.

Un autre exemple est celui du concept d’« idéologies défensives » décrivant une stratégie de défense développée par des collectifs en grande souffrance.

La médiation est parfois proposée à des collectifs de travail qui ne parviennent plus à coopérer et se sont progressivement installés dans une forme de repli exacerbé qui implique la désignation de boucs émissaire, le rejet d’ennemis communs, l’expression de mépris, voire de violences envers les autres et le développement de conflits interpersonnels.

La psychodynamique du travail m’a permis de comprendre que les conflits interpersonnels sont parfois la face émergée de l’iceberg et que l’origine de la souffrance peut être en grande partie liée à l’organisation du travail.

Ainsi, à titre d’exemple, dans un établissement de santé, le tournant gestionnaire a pu occasionner au sein de certaines équipes une perte du sens du travail et des réactions de protection se traduisant par la formation de clans et le rejet d’une partie du management en charge de la mise en place des nouvelles réformes.

Dans ce type de contexte, proposer aux personnes de les aider à résoudre leurs conflits « de personnes » à travers une rencontre en médiation peut être très largement inaudible.

Au-delà des conflits interpersonnels, il existe alors un besoin essentiel de se parler du sens du travail et des difficultés concrètes rencontrées au quotidien dans le travail.

En quoi la psychodynamique du travail peut-elle éclairer le travail du médiateur ?

Les concepts théorisés par la psychodynamique du travail m’apportent un éclairage sur le fonctionnement des organisations et les défenses mises en place individuellement ou collectivement par les personnes pour faire face aux difficultés rencontrées dans le travail.

Ils me permettent également de mettre en perspective la demande de médiation des prescripteurs qui identifient souvent un simple conflit de personnes, à travers notamment le vocable « harcèlement moral » sans prendre en compte l’origine organisationnelle des souffrances et sa dimension collective.

Ils me conduisent aussi à être attentive au besoin exprimé par les médiés de se parler des situations vécues dans le travail au-delà de leurs différents relationnels.

L’espace de médiation peut permettre aux participants de mettre des mots sur leurs actions dans le travail, s’agissant tant des réalisations que des empêchements, de les rendre visibles pour eux-mêmes et pour les autres et de cheminer progressivement ensemble vers une meilleure compréhension des situations vécues.

Il existe pour moi un champ très riche d’interactions possibles entre le processus de médiation et « l’étude » ou « l’enquête » en psychodynamique du travail. Les démarches sont différentes mais peuvent, me semble–t-il, s’enrichir l’une l’autre. Elles présentent de nombreux points de convergence tels que, par exemple, les principes du volontariat et de la confidentialité, l’indépendance et la posture de l’intervenant qui n’est pas force de conseil mais invite les personnes à penser elles-mêmes leur rapport au travail.

Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Médiation du travail Formation
3 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Eléments de psychosociologie du travail pour médiateurs

Eléments de psychosociologie du travail pour médiateurs

Michèle Drida, psycho-sociologue du travail et médiateur, est spécialisée dans la régulation des...

Nathalie Mauvieux
8 janvier 2018
La médiation au cœur de l'entreprise

La médiation au cœur de l'entreprise

Un entretien avec Constance Bouruet-Aubertot – médiatrice en entreprise, co-fondatrice de Kairos...

Nathalie Mauvieux
12 janvier 2018
De l'intelligence collective  à la médiation en entreprise

De l'intelligence collective à la médiation en entreprise

Un entretien avec Thibaut Delacour – médiateur du travail, fondateur de Facilitandi . Propos...

Nathalie Mauvieux
17 janvier 2018
Je suis passée du DU de médiateur à une pratique de la médiation

Je suis passée du DU de médiateur à une pratique de la médiation

Lorsque je suis sortie de la formation DU2 de Médiation à l'Ifomène, diplôme en poche, je venais...

Kristel BEURROIS
16 janvier 2018
Etes-vous prêts pour une plateforme de comédiation ?...

Etes-vous prêts pour une plateforme de comédiation ?...

Les formations des médiateurs connaissent en France deux logiques différentes. La première,...

Nathalie Mauvieux
23 juin 2018
Les risques et les assurances du médiateur

Les risques et les assurances du médiateur

La question des assurances est importante dans l'activité professionnelle du médiateur, et un...

Marion Manciet de Nervo
11 juin 2018
Une consultation spécialisée « Médiation et souffrance au travail »

Une consultation spécialisée « Médiation et souffrance au travail »

Un entretien avec Daniela Schwendener, propos recueillis par Nathalie MauvieuxUn engagement...

Daniela Schwendener
23 juin 2018
Semaine de la médiation : mon retour d'expérience

Semaine de la médiation : mon retour d'expérience

Médiateur française à cheval entre la France et la Belgique, j’ai adhéré à l’UBMP , Union Belge...

Laurence Hanin-Jamot
27 juin 2018
Médiation du travail : synergie avec la performance économique et sociale

Médiation du travail : synergie avec la performance économique et sociale

Propos recueillis par Nathalie Mauvieux.Martine Sepiéter est Responsable Qualité relationnelle...

Martine Sepiéter
28 septembre 2018
Médiateur social, un métier désormais reconnu et encadré

Médiateur social, un métier désormais reconnu et encadré

Au moment de s'engager dans le travail de reconnaissance du métier de médiateur conventionnel et...

21 septembre 2017
Le DEMF entre spécificité et paradoxe

Le DEMF entre spécificité et paradoxe

La médiation familiale, introduite dans le Code Civil à l'article 373-2-7-10 par la loi du 4...

Laurence Hanin-Jamot
9 novembre 2017
Améliorer les conditions d'exercice de la médiation familiale

Améliorer les conditions d'exercice de la médiation familiale

La famille a toujours été un des principaux champs d’application de la médiation. Plusieurs...

30 novembre 2017
Médiateur social, un métier créateur de valeur et une profession d'avenir

Médiateur social, un métier créateur de valeur et une profession d'avenir

Passée, en moins de quarante ans, du statut d’occupation pour personnes en mal d’insertion à...

Alain Brevet
7 janvier 2018
Un système de certification pour les médiateurs

Un système de certification pour les médiateurs

Pour gagner la confiance du public et des prescripteurs de médiation, il nous faut clarifier...

Jean-François Pellerin
25 avril 2018
Une analyse de pratique inspirée de la méthode Balint

Une analyse de pratique inspirée de la méthode Balint

Construire l’expérience, c’est dégager de la pratique les composantes objectives mais également...

Danièle HENRIE
20 juin 2018
Médiation familiale : quel développement aujourd'hui en France ?

Médiation familiale : quel développement aujourd'hui en France ?

Laurence Hanin-JamotDanièle HenrieUn récent article de l’ouvrage collectif publié sous la...

23 septembre 2018
Médiation 21 : Une lettre d'orientation pour la médiation

Médiation 21 : Une lettre d'orientation pour la médiation

L'examen de la Loi de programmation de la Justice débutera prochainement au Sénat et à...

25 septembre 2018
Comédiation et plate-forme collaborative : le point de vue des adhérents

Comédiation et plate-forme collaborative : le point de vue des adhérents

Le Syme poursuit depuis quelques mois une réflexion sur la mise en place d’une plate-forme...

Nathalie Mauvieux
25 septembre 2018
Un avocat peut être médiateur, même non inscrit au CNMA

Un avocat peut être médiateur, même non inscrit au CNMA

Le Conseil d’Etat (CE, 25 octobre 2018, n° 411373) annule la décision du président du Conseil...

Jean Rooy
14 novembre 2018
Les listes de médiateurs des cours d'appel : un agrément fragile

Les listes de médiateurs des cours d'appel : un agrément fragile

Il y a un an, le décret 2017-1457 du 9 octobre 2017 fixait les modalités d'établissement de la...

Marion Manciet de Nervo
17 novembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus