Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

SYME

Retour
Marion Manciet de Nervo
Le 11 juin 2018
Les risques et les assurances du médiateur

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter
icoCross16Dark

Les risques et les assurances du médiateur

La question des assurances est importante dans l'activité professionnelle du médiateur, et un médiateur est fréquemment amené à justifier de son assurance professionnelle. Mais c’est aussi un sujet sensible, qu’il nous a semblé important de clarifier. Pour cela, nous avons interrogé deux spécialistes de l’assurance (1), qui ont accepté de nous livrer quelques informations incontournables en la matière.

Quelques principes

En premier lieu, une assurance doit faire l’objet, de la part de son souscripteur, d’une analyse préalable des risques liés à son activité, et des moyens de s’en prémunir. Ce n’est qu’une fois cette réflexion menée qu’il peut commencer à évaluer les solutions d’assurance qui s’offrent à lui. Il existe différents produits d’assurance qui correspondent à une segmentation des types de risques :

• La RC Exploitation couvre les risques liés aux locaux et à leur utilisation (dégâts, accidents aux tiers)

• La RC Professionnelle couvre les risques liés à l’activité professionnelle spécifique

• La RC Dirigeant permet de couvrir ce dernier sur les questions relatives à sa fonction de dirigeant, tels son obligation de garantir la sécurité des collaborateurs, ou son exposition en cas de malversation

• Enfin la Protection Juridique permet d’être informé et de faire face lors des actions de tiers à l’encontre de la structure. Elle peut également intervenir en support lors de contrôles administratifs.

La démarche permettant d’obtenir un prix est similaire pour chacun des produits d’assurance. Mais la plus délicate est celle qui concerne la RC professionnelle, qui est propre à chaque activité. En effet, chaque profession présente des risques de nature et d’enjeux financiers spécifiques.

Etablir le prix de la RC professionnelle

Pour établir une cotation, le courtier évalue en premier lieu le profil d’activité. Il remplit un questionnaire lui permettant de cerner les risques associés au domaine considéré. Il consulte le site web de son client, ses documents commerciaux, voire des documents de travail, afin de mieux comprendre son activité. Le niveau de garantie de l’assurance sera établi en fonction des enjeux financiers qui sont apparus en regard de ces risques. Le prix de l’assurance étant croissant en fonction des niveaux de garantie, il faut bien entendu rechercher un niveau réaliste et éviter tout excès. Le courtier apprécie le sérieux de la démarche professionnelle de son interlocuteur et son aptitude à réduire ses risques.

Dans les systèmes d’assurance collective (associations, syndicats) les assureurs peuvent être enclins à accorder des conditions plus favorables à des organisations qui imposent des normes professionnelles et contrôlent les bonnes pratiques pour réduire les risques, ou à celles qui associent l’adhésion de leurs membres à leur assurance. Cette phase d’évaluation est évidemment d’autant plus délicate qu’il s’agit d’une activité émergente, sur laquelle, par définition, le recul sur les risques et l’historique d’incidents est réduit.

Une fois le cahier des charges de l’assurance établi, le courtier soumet un dossier à plusieurs assureurs et, en fonction de leurs réponses, propose à son prospect la cotation la plus adaptée.

Une rapide analyse des risques du médiateur

Pour appliquer à présent ces principes généraux à l’activité de médiation, il serait intéressant de se référer à un travail d’analyse des risques existant. Nos recherches sur la toile n’ont pas permis de mettre en évidence une publication d’un travail d’analyse sur ces risques - c’est une situation qui pourrait éveiller l’intérêt des étudiants et des chercheurs. Faute d’une telle référence exhaustive, nous avons sélectionné trois points de risque qui viennent spontanément à l’esprit en analysant l’activité du médiateur. Pour chacun nous indiquerons quelques approches possibles visant à réduire ce risque.

1. Défaut de confidentialité

Ce problème est commun à tous les médiateurs. La confidentialité est une des conditions essentielles d’un travail de médiation, car seule la confiance dans la confidentialité peut vraiment libérer la parole. Quand cette parole se libère, le médiateur devient dépositaire d’informations sensibles et chargées émotionnellement. Il doit donc rester vigilant, et éviter de se laisser déborder par l’impact des informations qu’il a reçues.

Une analyse de pratique régulière permet au médiateur de sécuriser ce qu’il fait de ce qu’il a entendu, et de progresser vers une réelle maitrise de la confidentialité.

2. Accidents sur les données personnelles

Ce point concerne plus particulièrement les médiations judiciaires. Dans le cadre de médiations judiciaires, les médiateurs reçoivent des juges des ordonnances dans lesquelles sont détaillées un nombre considérable d’informations personnelles. Ces documents sont sensibles, de même que les notes prises après les entretiens de médiation. Le risque est qu’après une effraction du local de médiation, ces documents puissent être divulgués. Le nouveau Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) précise les conditions de sécurité élevées applicables aux documents sensibles détenus électroniquement. Mais la détention physique des documents sensibles doit elle-aussi être soigneusement sécurisée.

En matière de sécurité, on distingue la sécurité passive, qui consiste à disposer d’accès sécurisés et d’armoires fortes, et la sécurité active, qui consiste à ne détenir que ce qui est strictement indispensable. Les centres de médiation doivent bien entendu bénéficier d’une sécurité d’accès suffisante. Mais la sécurité active du médiateur consiste à passer à la broyeuse, à la fin du processus, les documents sensibles utilisés dans cette médiation.

3. Accords de médiation

Ce point concerne plus particulièrement les médiateurs familiaux qui ne sont pas membres des professions juridiques réglementées. Nous nous référerons ici à l’article (2) dans l’AJ Famille de Pierrette Aufière « L’usage, la pratique des médiateurs, la demande des personnes, tout concourt à la rédaction d’un écrit à l’issue du processus de médiation familiale… Que le médiateur rédige intégralement ou non le document, sa présence et sa participation le cataloguent dans le statut de rédacteur d’acte juridique sous seing privé… réglementée par la loi du 31 décembre 1990 modifiée par la loi du 7 avril 1997… Le médiateur se doit de … bénéficier d’une assurance [RC professionnelle] au même titre que d’autres professionnels. »

Ayant développé cette idée, Me Bonnoure-Aufière souligne toutefois les risques d’une telle approche pour un non-juriste, avant de conclure : « Pourquoi ne pas simplement faire mention des options potentielles envisagées, laissant les suites spécifiques (juridiques ou non) à s’instaurer dans ‘l’après médiation’ ? L’hypothèse proposée est alors que l’écrit de la médiation familiale demeure au stade de l’engagement intentionnel : on se référerait à la conception juridique de l’intention de faire. » Il semble possible de rédiger un document qui, en aucun cas, ne pourra être assimilé à un acte sous seing privé, parce qu’il ne parle pas d’accords mais d’intentions, et qu’il renvoie la rédaction des actes proprement dits aux professionnels (avocats et notaires). Dans cette hypothèse, le risque lié à la rédaction d’accords de médiation devient marginal.

Poursuivre l’analyse des risques professionnels du médiateur

Ce premier tour d’horizon des assurances professionnelles du médiateur a mis en évidence deux points méconnus. Le premier tient à l’analyse des risques liés à l’activité du médiateur, qui est un préalable logique à la souscription d’une assurance. A l’évidence cette analyse, si elle a été entreprise, doit être complétée. Nous nous sommes donc contentés d’évoquer trois facteurs de risques, la confidentialité, la protection des informations et les écrits de médiation. Nous attendons à présent de nos lecteurs qu’ils indiquent quels sont les facteurs de risques complémentaires qui leur semblent pertinents.

Le second tient à aux principes organisationnels propres à réduire ces risques. Sur nos trois exemples nous avons développé qu’il existe des moyens simples et efficaces pour agir. Au fur et à mesure du développement de l’analyse des risques nous nous attacherons ainsi à proposer toutes les pratiques professionnelles qui permettent de réduire ces risques. Sous réserve qu’elles soient pertinentes, ces pratiques pourraient devenir des recommandations, voire des standards de bonne pratique pour les médiateurs.

Toutes ces analyses doivent également être nourries d’expériences réelles. En effet c’est au travers des incidents, voire des accidents, que l’on apprend le plus en matière de risques. Il semble donc indispensable de collecter les incidents dont sont victimes les médiateurs. Vous avez la parole pour nous faire part de ceux dont vous avez connaissance.

___________________

1. Jean-Louis Chavoillon, courtier d’assurances à Toulouse, associé du groupe France-Courtage, et Joël Brunelle, directeur CFDP Assurances et médiateur

2. Pierrette Bonnoure-Aufière AJ Famille Dalloz - mai 2003 : L’écrit des accords en médiation familiale : de l’intention à l’action (en pièce jointe).

Documents
icoPaperclip32Dark AJ Famille Dalloz 5-2003 Ecrits des accords en MF.pdf
Découvrez davantage d'articles sur ces thèmes :
Médiation du travail Médiation familiale Formation
0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Médiateur social, un métier désormais reconnu et encadré

Médiateur social, un métier désormais reconnu et encadré

Au moment de s'engager dans le travail de reconnaissance du métier de médiateur conventionnel et...

21 septembre 2017
La Justice et la médiation familiale

La Justice et la médiation familiale

Extension de la TMFPO

La tentative de médiation familiale obligatoire ou TMFPO, initialement...

10 novembre 2017
Le financement de la médiation familiale

Le financement de la médiation familiale

La tarification CAF actuelle (2015 - 2018) et ses limites

Les systèmes de financement proposés...

10 novembre 2017
La profession est-elle prête pour le big bang de la médiation familiale ?

La profession est-elle prête pour le big bang de la médiation familiale ?

La médiation est à la veille de prendre une toute nouvelle dimension. La Justice confirme...

Jean-François Pellerin
11 novembre 2017
Le DEMF entre spécificité et paradoxe

Le DEMF entre spécificité et paradoxe

La médiation familiale, introduite dans le Code Civil à l'article 373-2-7-10 par la loi du 4...

Laurence Hanin-Jamot
9 novembre 2017
Améliorer les conditions d'exercice de la médiation familiale

Améliorer les conditions d'exercice de la médiation familiale

La famille a toujours été un des principaux champs d’application de la médiation. Plusieurs...

30 novembre 2017
Eléments de psychosociologie du travail pour médiateurs

Eléments de psychosociologie du travail pour médiateurs

Michèle Drida, psycho-sociologue du travail et médiateur, est spécialisée dans la régulation des...

Nathalie Mauvieux
8 janvier 2018
Médiateur social, un métier créateur de valeur et une profession d'avenir

Médiateur social, un métier créateur de valeur et une profession d'avenir

Passée, en moins de quarante ans, du statut d’occupation pour personnes en mal d’insertion à...

Alain Brevet
7 janvier 2018
La médiation au cœur de l'entreprise

La médiation au cœur de l'entreprise

Un entretien avec Constance Bouruet-Aubertot – médiatrice en entreprise, co-fondatrice de Kairos...

Nathalie Mauvieux
12 janvier 2018
De l'intelligence collective  à la médiation en entreprise

De l'intelligence collective à la médiation en entreprise

Un entretien avec Thibaut Delacour – médiateur du travail, fondateur de Facilitandi . Propos...

Nathalie Mauvieux
17 janvier 2018
Je suis passée du DU de médiateur à une pratique de la médiation

Je suis passée du DU de médiateur à une pratique de la médiation

Lorsque je suis sortie de la formation DU2 de Médiation à l'Ifomène, diplôme en poche, je venais...

Kristel BEURROIS
16 janvier 2018
Avec la TMFPO, la justice met la médiation familiale à l'honneur

Avec la TMFPO, la justice met la médiation familiale à l'honneur

La tentative de médiation familiale préalable obligatoire, ou TMFPO, a été mise en place à titre...

Laurence Hanin-Jamot
24 janvier 2018
Un système de certification pour les médiateurs

Un système de certification pour les médiateurs

Pour gagner la confiance du public et des prescripteurs de médiation, il nous faut clarifier...

Jean-François Pellerin
25 avril 2018
Référentiel CAF de financement des services de médiation familiale

Référentiel CAF de financement des services de médiation familiale

En janvier 2018, le Référentiel national de financement partenarial des services de médiation...

Laurence Hanin-Jamot
20 mars 2018
Le nouveau référentiel CAF impacte les médiateurs libéraux

Le nouveau référentiel CAF impacte les médiateurs libéraux

La médiation familiale est exercée en France dans des structures conventionnées par la CAF et...

Laurence Hanin-Jamot
5 avril 2018
CNAF 2019 : Une nouvelle<br />
convention pour la médiation familiale

CNAF 2019 : Une nouvelle
convention pour la médiation familiale

A l’heure où la CNAF prépare avec l’état sa nouvelle convention d’objectifs et de gestion, il...

27 avril 2018
Etes-vous prêts pour une plateforme de comédiation ?...

Etes-vous prêts pour une plateforme de comédiation ?...

Les formations des médiateurs connaissent en France deux logiques différentes. La première,...

Nathalie Mauvieux
23 juin 2018
Une analyse de pratique inspirée de la méthode Balint

Une analyse de pratique inspirée de la méthode Balint

Construire l’expérience, c’est dégager de la pratique les composantes objectives mais également...

Danièle HENRIE
20 juin 2018
Une consultation spécialisée « Médiation et souffrance au travail »

Une consultation spécialisée « Médiation et souffrance au travail »

Un entretien avec Daniela Schwendener, propos recueillis par Nathalie MauvieuxUn engagement...

Daniela Schwendener
23 juin 2018
Semaine de la médiation : mon retour d'expérience

Semaine de la médiation : mon retour d'expérience

Médiateur française à cheval entre la France et la Belgique, j’ai adhéré à l’UBMP , Union Belge...

Laurence Hanin-Jamot
27 juin 2018
Médiation familiale : quel développement aujourd'hui en France ?

Médiation familiale : quel développement aujourd'hui en France ?

Laurence Hanin-JamotDanièle HenrieUn récent article de l’ouvrage collectif publié sous la...

23 septembre 2018
Médiation 21 : Une lettre d'orientation pour la médiation

Médiation 21 : Une lettre d'orientation pour la médiation

L'examen de la Loi de programmation de la Justice débutera prochainement au Sénat et à...

25 septembre 2018
Comédiation et plate-forme collaborative : le point de vue des adhérents

Comédiation et plate-forme collaborative : le point de vue des adhérents

Le Syme poursuit depuis quelques mois une réflexion sur la mise en place d’une plate-forme...

Nathalie Mauvieux
25 septembre 2018
Médiation du travail : synergie avec la performance économique et sociale

Médiation du travail : synergie avec la performance économique et sociale

Propos recueillis par Nathalie Mauvieux.Martine Sepiéter est Responsable Qualité relationnelle...

Martine Sepiéter
28 septembre 2018
Dessine-moi un parent

Dessine-moi un parent

« Soutenir la parentalité, c’est reconnaître les parents comme premiers éducateurs de leurs...

Laurence Hanin-Jamot
12 septembre 2018
Médiation en entreprise : l’éclairage de la psychodynamique du travail

Médiation en entreprise : l’éclairage de la psychodynamique du travail

Quelle est votre pratique de la médiation en entreprise ?Les demandes de médiation que je reçois...

Sylvie Morel Vailhen
13 octobre 2018
Un avocat peut être médiateur, même non inscrit au CNMA

Un avocat peut être médiateur, même non inscrit au CNMA

Le Conseil d’Etat (CE, 25 octobre 2018, n° 411373) annule la décision du président du Conseil...

Jean Rooy
14 novembre 2018
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus